Dikkenek

Vantard, ou, de manière moins polie, grande gueule. Du néerlandais dik (« gros ») et nek (« cou »).

Source : François Janne d’Othée, Bruxelles, Ceci n’est pas une ville, collection « L’Âme des peuples », Bruxelles, éditions Nevicata, 2015, p. 50

Image : François Damiens dans le film Dikkenek, réalisé par Olivier Van Hoofstadt, 2006, capture d’écran

Publicités

Commenter

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s