Palmyre

Tadmor est le plus ancien vocable sémitique attesté dans l’histoire pour désigner la ville de Palmyre. Il apparaît dans la première moitié du deuxième millénaire avant J.-C.. L’étymologie du nom est vague. Selon Albert Schultens (philologue et orientaliste néerlandais né en 1686 et mort en 1750), elle dérive du terme sémitique tamar signifiant datte, se référant aux palmeraies entourant la cité.

Le nom Palmyre fait surface au début du premier siècle après J.-C. dans les écrits de Pline l’Ancien puis se répand dans le monde gréco-romain. Il est généralement établi que le nom Palmyre dérive de Tadmor par voie d’altération ou via sa traduction (en assumant que tadmor indique une palme) et dérive ainsi du mot grec signifiant palme : palame. Cette hypothèse est défendue par Jean Starcky, aumônier militaire et directeur de l’Institut français d’Archéologie né en 1909 et mort en 1988, qui participe au déchiffrement et à l’interprétation des manuscrits de la mer Morte.

Michael Patrick O’Connor (linguiste américain né en 1950 et mort en 2007) a proposé quant à lui une origine hourrite,  invoquant par ailleurs l’impossibilité d’éclaircir l’étymologie des noms Palmyre et Tadmor à cause de l’addition d’éléments étrangers à la langue hourrite : -d- à tamar et -ra- à palame. Selon cette théorie, Tadmor dérive de tad (aimer) et de l’addition de la voyelle moyenne ouverte typiquement hourrite (mVr) formant mar. Palmyre dérive de pal (savoir) et utilise la même voyelle.

L’origine paysagère et fruitière est bien évidemment plus romantique et séduisante.

Source : https://en.wikipedia.org/wiki/Palmyra

Image : Relief cultuel, première moitié du Ier siècle après J.-C. ?, provient d’un sanctuaire de Palmyrène (trouvé non loin de Bir Wereb, dans le Wadi Miyah), Syrie, calcaire, H : 60 cm, L. : 72 cm, Paris, musée du Louvre © 1997 RMN / Hervé Lewandowski

Au centre du relief, on identifie le dieu suprême Beelshamên, dont le temple de Palmyre a été détruit par Daech à l’été 2015, à sa droite le dieu-lune Aglibôl et à sa gauche le dieu-soleil Malakbêl. Des graffiti ont été rajoutés ultérieurement entre ces personnages.

Publicités

Commenter

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s