Lumière

Du latin luminaria, « lumière », dérivé de luminare, « astre », « qui produit de la lumière », remontant, via le proto-germanique leukhtam, à la racine indo-européenne leuk, « lumière », « clarté ». Pas la peine d’élucubrer pendant des lustres : la lumière naît en vérité dans le mot « voyage ».

Le soleil touche notre planète de ses doigts de photons et l’éclaire, en magnifie les détails et en sublime notre perception. Joie esthétique, plaisir sensuel, le voyage à chaque heure de la journée est un ravissement, de l’aube au crépuscule en continuant vers la clarté lunaire ou stellaire. Après un après-midi de randonnée et à des années-lumière de son quotidien, on aime à trier ses photographies, cette écriture lumineuse si répandue, avant de s’endormir en répétant intérieurement le récit de son aventure.  

Le voyage n’apporte-t-il pas davantage, néanmoins ? Il nous emmène à la rencontre de nos prochains, de modes de vie divergents, de priorités nouvelles et de morales inédites. Les feux des projecteurs se braquent alors sur les étincelles mais aussi sur les ombres de nos habitudes. Comme par magie toutefois, nous relativisons tout cela et nous en trouvons plus forts. L’illumination par le voyage. L’enrichissement de la conscience par l’aventure. Alors, chaussez vos lunettes et élucidez le mystère de cette carte. La lumière est sur l’un de ses chemins.

Sources : CNRTL.

Image : couverture du troisième numéro du magazine de Terres d’Aventure, pour lequel cette étymologie a été rédigée. Commandez gratuitement votre exemplaire ici.

Publicités